Sólstafir + Kontinuum + Louise Lemón @ Aéronef Lille 13 décembre 2018

Trois concerts en un ce soir à Lille avec Sólstafir et Kontinuum, deux groupes islandais, et Louise Lemón, une chanteuse suédoise.
Une soirée sous le signe du métal atmosphérique du grand nord.

Louise Lemón

Louise Lemón est la première à investir la scène, avec son groupe, constitué d’un guitariste, un bassiste, un batteur et quelque part dans l’ombre, un clavieriste.
Elle définit elle-même son genre de musique comme du Death Gospel. Pourquoi pas.

La première chose qui marque chez Louise, outre sa tenue des plus sexy, est sa voix: elle a du coffre, et sa musique, même si je ne voix pas trop le côté « Gospel », est atypique: elle est assez lente, jouant sur l’atmopshère installée par la guitare et le clavier. Le problème est que tout repose sur l’atmosphère : si ça ne prends pas, le morceau ne m’accroche pas plus que cela.

Elle a néanmoins un potentiel énorme, on devrait en entendre parler.

Louise Lemón : la setlist

    Shipwreck

  • Appalacherna
  • Not Enough
  • 178
  • Thirst
  • Cross
  • Montaña

Kontinuum

Le second groupe à se produire sur scène, ce sont les islandais de Kontinuum. Je devrais aimer, c’est du métal atmosphérique, avec des sons bien minéraux comme savent le faire les islandais, mais non, je n’accroche pas, il manque quelque chose.

Kontinuum : la setlist

Aucune idée !


Sólstafir

On passe aux choses sérieuses avec Sólstafir: j’ai découvert ce groupe un peu par hasard, la pochette de leur dernier album faisait très Sigur Ros. Comme ces derniers semblent définitivement perdus, entre leur derniers albums beaucoup moins convaincants depuis le départ de Kjartan, les projets artistico-artistiques de Jonsi, le départ d’Orri suite à des accusations de viol… bref, j’espérais retrouver chez Sólstafir un peu de ce qui faisait la mages de Sigur Ros à mes oreilles.

Et je n’ai pas trouvé ça.

Sólstafir c’est autre chose. On retrouve certes des ambiances éthérées, bien que plus électriques, des cordes, du piano… mais beaucoup plus de guitares rugissantes.
Motorhead + Sigur Ros en somme.

Sólstafir est emmené par Aðalbjörn Tryggvason, dit « Addi ». Ce grand echalas joue de la guitare électrique verticalement, chaque avec une curieuse voix à la fois fébrile et puissante. C’est là que j’appréhendais le plus par rapport aux version studio: comment sa voix allait rendre, elle qui semble si souvent à la limite de la rupture: contre toute attente, c’est aussi bon en live.

A la guitare il y a aussi Sæþór Maríus Sæþórsson, dit Pjúddi. Un look improbable de cow-boy du grand nord, et des riffs maîtrisés à la perfection, que ce soit sur l’électrique ou… sur le banjo. Oui, un cow-boy du grand nord.

De l’autre côté, au look non moins improbable avec ses longues nattes blondes sur un corps massif, c’est le bassiste Svavar Austmann, dit Svabbi.
Derrière eux, à la batterie c’est Hallgrímur Jón « Grimsi » Hallgrímsson. Et quelque part, dans l’ombre, au fond, il y a un clavier, pourtant si important dans le son « Sólstafir ». Je n’ai pas trouvé son nom.

Ils ont joué des titres de leur dernier album « Berdreyminn », mais aussi de leur chef d’oeuvre « Ótta » et des titres plus anciens issus de Svartir Sandar. Leur performance est irréprochable, alliant ce qui fait la beauté de la musique en version studio – extrêmement bien produite et mixée, les passages doux cohabitent étonamment bien avec les déferlement de guitares saturées – et la proximité du live… principalement en ce qui concerne les trois frontmen, le batteur et le clavier étant un peu oubliés dans le fond.

Un excellent concert pour terminer l’année, un groupe à revoir, peut-être l’année prochaine à l’occasion de leur tournée à 9 musiciens, avec cordes et piano à queue…

Sólstafir : la setlist

  • 78 Days in the Desert
  • Köld
  • Silfur-Refur
  • Ísafold
  • Ótta
  • Ljósfari
  • Hula
  • Svartir Sandar

Rappels:

  • Fjara
  • Bláfjall
  • Goddess of the Ages

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.