IlianA, Yew et Omnia @ Anthinoises 24 avril 2010

Deuxième jour sur le fabuleux site des Anthinoises, on profite de l’ambiance, on fait nos emplettes, on discute avec des gens sympathiques, et le soir venu, c’est reparti pour la musique!

IlianA

Le premier groupe que je veux voir est sur la scène 3, il s’agit d’IlianA, un groupe belge de musique médiévale païenne qui commence à se faire une belle petite réputation. Il est composé de Lulice au chant, à la flûte et au bodhran, Dom à la guitare, Couss au violon, Faabs au (superbe) didgeridoo et à la flûte et Mich à la batterie.
Après leurs réglages en live devant un public au rendez-vous – on remarque la grande silhouette de Luka d’Omnia dans la foule – leur set commence. C’est une musique qui donne envie de bouger et d’être content, tout simplement. La voix de Lulice est particulière, elle a une puissance insoupçonnée et un timbre magnifique. Couss quand à lui fait corps avec son violon c’est fascinant à voir et à entendre. On retrouve avec plaisir Mich  la batterie, qu’on avait vu il y a un peu plus d’un an au même poste chez Omnia. On sent un groupe soudé et désireux de partager leur musique.
Après un premier morceau entraînant, ils jouent un morceau plus calme mais tout aussi réussi, c’est vraiment une autre belle découverte après celles de la veille.
Malheureusement, le problème quand il y a plusieurs scènes, c’est qu’on ne peut pas tout voir en même temps. Je me suis donc éclipsé après le troisième morceau pour arriver sur la scène alors que le groupe Yew  faisait leur rappel.
Yes est un autre groupe belge plus orienté rock cette fois, mais du rock à la sauce irlandaise. Des hommes en kilt, deux guitares, une basse, un violon et une batterie, voilà la recette pour un groupe qui semble avoir une pèche impressionnante sur scène. J’ai personnellement un peu moins accroché à leur musique, mais, en même temps, j’en ai pas vu grand chose.

Omnia

Ils quittent déjà la scène, qui est prestement débarrassée et voilà les « vieilles » connaissances d’Omnia qui s’affairent pour installer leur matériel. Première chose qui choque : le look de Steve Sic. Il a encore changé, se rasant une partie du crâne… très étrange, mais comme il dirait… « fucking cool ».
La tente est pleine à craquer, on voit qu’Omnia est attendu, mais on est habitués maintenant, ça ne nous étonne plus.
Il fait très chaud sous le chapiteau, les fumés n’arrangent rien, et le set d’Omnia débute dans la moiteur avec Jenny qui incante « Dulaman » sous l’oeil amusé de Steve qui ne peut décidément rester sérieux très longtemps.
Joe Hennon est de la partie ce soir, il est devenu guitariste à mi-temps, en fonction de ses disponibilités de porte parole européen, et il est secondé par le jeune Philip.
A la batterie on retrouve Tom, encore plus à l’aise que lorsque nous l’avions vu en septembre dernier à Wervik.
Et bien sur, fidèle au poste, le grand Luka au chœurs et au slidgeridoo.
Ils jouent ensuite « Tine Beltaine », jusqu’ici, pas de nouveautés, c’est le même concert qu’à Trolls & Légendes et Wervik, mais « Tine Beltaine » à ce côté symbolique dont je ne me lasse pas.
L’ensemble du concert lui même sera en grande partie composé des même morceaux que lors des concerts précédents, mais en plus court. C’est le regret que j’aurais pour le set d’Omnia, un autre groupe devant jouer après eux, la setlist est écourtée et Steve ne prend pas autant le temps de s’amuser avec le public.
Donc pas de « The Raven » ni de « Fairy Tale » ce soir, ni de « Morrigan », mais on aura droit au toujours aussi énigmatique « Jabberwocky », dont j’attends toujours la sortie sur CD … Et une exclusivité pour nous en live : la fameuse « Pagan Polska », excellent morceau où Steve et Jenny se font une joute visuelle, avançant l’un vers l’autre les yeux rivés sur ceux de son ou sa partenaire.
La chaleur est vraiment étouffante devant la scène, Steve ne tardera d’ailleurs pas à tomber le haut pour se retrouver torse nu sous les acclamations du public.
Ils nous ont refait le coup de rap « Dance Until We Die », seul passage où Steve fait son discours engagé, anarchiste, mais tellement vrai. Bien que le public ait une nouvelle fois sifflé l’annonce de ce morceau, je l’aime de plus en plus à chaque prestation. Outre les poses empruntées au gangsta’ rap, le message de la chanson est clair, et on sait qu’avec Omnia, c’est pas juste pour faire genre, c’est leur façon de vivre, un des éléments qui rendent ce groupe si fascinant sans doute.

Parmi les classiques du groupe on aura les sympathiques « Alive » et « Wytches Brew », où Jenny nous surprendra en faisant la voix de la troisième sorcière, mais aussi l’entrainant « Dil Gaya ».
Le primitif Aunta Luonto sera aussi joué, ce morceau est indispensable en live, l’énergie qu’il dégage est toujours aussi impressionnant, le public ne fait qu’un avec l’esprit Omnia, et c’est sans prix.
Pour finir, on aura « En Avant Blonde » avec Joe et Jenny en duo guitare / harpe, enchainé sur le hit « Etrezomp Ni Kelted ».
Nous n’aurons droit qu’à un seul rappel, programmation oblige, avec le très beau Saltatio Vita, et c’est déjà la fin.

Travaillant le lundi, nous avons fait l’impasse sur la soirée du dimanche, mais on aurait bien aimé rester, tant ce festival merveilleux nous fait découvrir de belles choses. Omnia, nous connaissions, et nous les reverrons, ils sont magnétiques. IlianA c’était une (trop courte) découverte, mais nous les reverrons à la prochaine occasion. Quel week end !

Merci beaucoup à l’organisation du festival pour l’accréditation photo, à Laetitia et Fred pour leur compagnie et leur aide bienvenue, ainsi qu’à Omnia pour leur sympathie alors qu’ils faisaient leur marché du dimanche…

UN COMMENTAIRE

  1. lecorne dit :

    Rien à ajouter – tu l’as déjà si bien écrit Azzyraphale !!!! :-))

    Un beau souvenir gravé dans nos mémoires – Nous y étions vendredi et samedi – que du bonheur !!! des
    festivals de ce genre, il devrait y en avoir plus et
    en particulier dans le Nord de la France, je ne vois pas … ?
    Dimanche, nous l’avons consacré à une randonnée de
    plusieurs heures dans cette belle région !!!!

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *