Erja Lyytinen @ Wattrelos 3 octobre 2019

Erja Lyytinen est une blueswoman venue de Finlande. Encensée par Carlos Santana himself, meilleure guitariste de Blues aux European Blues Awards 2017, des premières parties de Bonamassa ou John Mayall, elle a un CV impressionnant. Ses albums m’ayant moyennement emballé, je voulais me faire une idée sur scène, et… je reste sans voix !

Le concert a lieu à la Boîte à Musique de Wattrelos, en configuration assise hélas. Il n’y a pas de première partie et Erja Lyytinen et son groupe montent sur scène avec 45 minutes de retard… ça commence moyen !
Erja branche une de ses nombreuses guitares, lance un riff…et on a oublié les 45 minutes de retard. Un toucher exceptionnel, un son ciselé avec finesse, et comme souvent à la Boîte à Musique, avec une sono excellente.

Je ne vais pas rentrer dans le détail des titres, pour la bonne raison que je ne les connais pas. Mais ce que je peux dire, c’est qu’à l’exception du rappel, Erja joue ses compositions, et elles sont d’excellentes facture, 50% blues, 30% rock, 20% pop. Qu’il s’agisse de blues rock bien rythmé, ou de « pain-blues » déchirant, Erja me bluffe par son jeu de guitare, principalement au slide. Elle est irréprochable, elle s’est forgée son propre style, rappelant celui d’une Bonnie Raitt par exemple, mais avec ce petit grain de folie en plus, qu’on perçoit entre les morceaux. Elle n’hésite pas à parler avec le public, raconter ses mésaventures sur la route, prononce Wattrelos « Waterlous » ce qui fait toujours rire les locaux.

Elle va même jusqu’à descendre dans l’assistance, égrenant riff après riff, s’arrêtant auprès d’un homme pour lui jouer la sérénade: elle a improvisé « La Vie en rose », chantonnée par le public, avant de continuer sa course vers le fond de la salle, monter sur le dernier rang, bref, elle est intenable. Son sourire espiègle n’est jamais bien loin, cette cousine d’Elrond de Fondcombe se débrouille aussi très bien au chant: une voix très soul, sans en faire des caisses comme c’est hélas trop souvent le cas dans le genre.

En somme Erja Lyytinen est une perle rare dans le blues: elle a son style, elle est véritablement virtuose, elle compose des bons titres qui rendent très bien sur scène (moins sur album, certes), scène qu’elle tient d’ailleurs impeccablement, à l’aise avec le public, bref, là ou je trouve toujours à redire chez beaucoup d’artistes dans ce genre, des deux sexes, pour Erja eh bien… elle a fixé rendez-vous l’année prochaine, j’attends avec impatience la mise en vente des places.

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.