Ange @ Wasquehal 18 octobre 2008

Festival Rock de WasquehalLa Ville de Wasquehal organisait un festival autour du thème de la Fantasy avec des artisans exposants, et le soir, à partir de 18h, 6 groupes qui se produisent sur scène. Parmis eux, Ange, mais aussi de belles découvertes.

Premier groupe à se produire sur la scène devant un public très clairsemé, c’est Stylzero, un trio Lensois qui ont délivré un rock très vitaminé, un peu trop pour moi qui suis allergique au chant à base de rugissement. Mais de très bonnes mélodies et un rythme effréné.
Le groupe Elise prend la relève, beaucoup plus de présence sur scène, même si là aussi je ne peux pas dire que ce soit un style de chant que j’apprécie. Mais les paroles sont bien trouvées, sur leur Myspace c’est écrit style « post-punk » et c’est justifié… Un très bon quatuor avec un monde à découvrir.

Festival Rock de Wasquehal Ex-Vagus entre sur scène ensuite. J’avais déjà entendu un peu leur musique sur leur Myspace et j’avais pas accroché. Et je n’ai pas plus apprécié en live malheureusement, alors que curieusement c’est du rock progressif avec ses nappes de claviers, ses passages instrumentaux, des mondes fantastiques etc. Mais je n’accroche vraiment pas. Le public est toujours assez rare, ce qui est encore plus dommage.
Vient ensuite un duo de guitares: « Lame Sœur », tenue de scène recherchée, pas mal de samples enregistrés, et rien de moins que ce qui semble être un concept album ou nous avons eu droit a la première moitié de l’histoire d’Eva… et je ne dirais pas non pour entendre la suite. Du Charisme sur scène, de l’énergie dans les paroles et dans la musique, et cerise sur le gâteau, leur album est telechargeable gratuitement en licence « Creative Commons » sur leur site web (www.lamesoeur.fr). A voir en live pour un mélange de progressif et d’électro.

Festival Rock de WasquehalDernier groupe avant la tête d’affiche Ange, c’est Atlantys, un trio avec un guitariste chanteur, un bassiste déconneur et une batteuse chanteuse. C’est le genre de groupe ou en 5 secondes on a compris qu’on a affaire à des gens doués. Une énergie communicative, un contact facile avec le public…et du talent. Là encore un groupe à revoir sur scène.
Curieusement la salle était bien remplie pour Atlantys… il faut savoir qu’ils ont commencé leur set à l’heure où Ange aurait du commencer… peut être une explication au fait que c’était plus calme avant, mais c’est dommage que les gens n’aient fait le déplacement que pour la tête d’affiche, il y en avait pour tout les goûts en première partie…
Après une pause un peu plus longue pour débarasser la scène et accorder les instruments, c’est Ange, avec une setlist similaire à ce qu’ils avaient joué il y a près d’un an en début de tournée. Un début avec « Tout les Boomerangs du Monde ». On sent le titre bien rôdé. Deux titre plus anciens « La Gare de Troyes » et le superbe « Exode » qui rend toujours aussi nostalgique.
« Dieu est un Escroc », là encore beaucoup mieux rôdé qu’en début de tournée. Tristan est d’ailleurs en pleine forme, je ne l’avais jamais vu comme ça les deux autres fois que j’ai vu Ange en concert…
Retour dans les années 70 avec « Aurealia »… magique, tout en douceur, Christian l’interprète plus qu’il ne la chante, même après toutes ces années, et l’émotion qu’il insuffle au texte est palpable.

Festival Rock de WasquehalTristant reste seul sur scène avec ses « Nouvelles du Ciel ». Je n’aime toujours pas cette chanson, mais le talent de Tristan est de nous accrocher avec son chant vibrant. Superbement interprétée, même si je lui aurais largement préféré un « Bal des Lazes » ou « Harmonie »…
C’est au tour de Caroline Crozat de faire « son » numéro. « La Femme Coupée en Deux », là encore le texte est vivant, le groupe est en osmose sur le final, vraiment magnifique.
D’autres morceaux m’ont laissé plus indifférents, comme « La Bête » et un ou deux autres que je ne connais pas… Mais une magnifique « Ode à Emile », ça ne se refuse pas.
Et c’est le final. Un morceau long de 15 minutes, avec une intro aux relents conservateurs au possible… Ces saleté d’ordinateurs sont tous morts, il est temps de redevenir humain en se réveillant le cerveau etc.

Festival Rock de WasquehalPassons sur mon avis personnel sur le message du morceau qui m’exaspère un peu (Technologie et Art ne s’annulent pas, l’ouverture d’esprit non plus bref, laissons les généraliser…), mais le plus embêtant, c’est que c’était plutôt ennuyeux comme morceau. Le début passe encore, il se passe quelque chose, même si ça n’atteint pas des sommets, mais le second mouvement ralentit, et la fin instrumentale est interminable, très (trop) atmosphérique… Vraiment pas terrible. Et c’était le dernier morceau…
Mais il y a eu un rappel… et quel rappel ! « Quasimodo », où Tristan au sommet de sa forme m’a bluffé.
Festival Rock de WasquehalPremière partie chantée par Christian, rythme pop etc, et seconde partie en plein délire avec un duel de chant /guitare entre Tristan et Hassan, puis un Tristan halluciné qui hurle, qui saute de la scène, part tout à gauche de la salle, pique un sprint jusqu’à l’autre bout – sans cesser de chanter – et remonte sur scène pour le final. Meilleur moment du concert pour moi !
Mais ce sera le seul rappel, ils saluent, visiblement fatigués, et la foule s’en va.

Festival Rock de Wasquehal

Ce fut une très bonne soirée, avec d’excellentes découvertes. Ange a donné un concert très au point, aux petits oignons même, mais la setlist manque toujours d’intérêt à mes oreilles, surtout « Souffleurs de Vers ». Mais bon, je me suis fait une raison concernant cet album : je vais attendre le suivant !
Bravo aux organisatrices, et merci beaucoup à Abygaelle et Valérie pour le pass photo.

2 COMMENTAIRES

  1. Ollivier dit :

    superbe reportage et CR
    une bien belle lumière qui me fait regretter de ne pas y etre allé…
    merci

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *