Soirée rock à papa à Lille avec le retour de Deep Purple au Zénith et, dans ses bagages, un autre dinosaure en première partie avec le Jefferson Starship.

Il existe encore des concerts qui datent de la période sombre de 2020. Le concert de Deep Purpkle a été reporté plusieurs fois, en raison de confinement, couvre-feu ou autre vagues. Mais ils sont bien là ce soir. Il y a quelques changements depuis leur dernière venue en 2016. Steve Morse a quitté le groupe pour rester auprès de sa femme gravement malade, il a été remplacé par le jeune Simon McBride.
Mais avant Deep Purple, il y a un autre groupe…

Il s’agit de Jefferson Starship, qu’on voit rarement de ce côté de l’Atlantique. Comment expliquer ce qu’est ce groupe … c’est la suite du groupe Jefferson Airplane, figure de proue du flower power, avec des classiques interplanétaires comme « White Rabbit », et emmené par l’icône Grace Slick. Leur album « Surrealistic Pillow » est un mist-have pour tout amateur de rock, psychédélique ou non.
Long story short comme disent les ricains, l’histoire du groupe n’est pas simple et en 1974, d’anciens membres de Jefferson Airplane emmenés par Grace Slick et Paul Kantner , avec des musiciens de Grateful Dead, Santana et CSNY qui passaient par là, lancent le Jefferson Starship.
Aujourd’hui, il ne reste que David Freiberg de l’époque Jefferson Airplane, avec dans les bottes de Grace Slick, Cathy Richardson, aux claviers (mélodie et basse) c’est le très souriant Chris Smith. A la batterie c’est Donny Baldwin, et à la guitare électrique, c’est Jude Gold.
Et ce set était excellent. Du bon vieux rock à l’américaine, avec un groupe  au top, ils ont même repris « White Rabbit » avec Cathy Richardson n’a pas démérité, loin de là. Pour faire une comparaison avec une artiste plus connue des européens, c’est comme si une chanteuse devait remplacer Janis Joplin dans un groupe.

Jefferson Starhip à Lille : la setlist

Ride the Tiger
It’s About Time
Sara
Nothing’s Gonna Stop Us Now
White Rabbit
We Built This City
Jane
Somebody to Love

Deep Purple à Lille : la setlist

Highway Star
Pictures of Home
No Need to Shout
Nothing at All
Uncommon Man
Lazy
When a Blind Man Cries
Anya
Perfect Strangers
Space Truckin’
Smoke on the Water

Rappels :
Hush
Black Night

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.