Luc Arbogast @ Phare de Tourcoing 16 septembre 2018

Luc Arbogast est ce soir en concert solo dans une église desacralisée dans ma ville… Après l’avoir suivi un peu partout en France pendant une superbe aventure humaine et musicale, je ne pouvais passer à côté de l’occasion de remettre ça dans ce lieu hors du commun.

Le phare de Tourcoing est une eglise désacralisée située dans le quatier de l’Epideme à Tourcoing. A la fin des années 2000, elle tombait en ruine et c’est grace à l’investissement de Sylvani Hoarau, compagnon couvreur, qu’elle renait aujourd’hui. Entouré d’une équipe de passionnés, il rénove l’eglise depuis une dizaine d’années, la transformant en lieu culturel, d’echanges, en appartement, et, comme ce soir, en salle de concert.

Le lieu est singulier, et à voir le potentiel et les rendus 3D visibles sur leur site, on a hâte de voir le projet se concrétiser totalement. Allez faire un tour sur leur site http://lepharedetourcoing.com/

Luc Arbogast était la veille en concert à Villers-la-Ville en Belgique, et pour la première fois de sa carrière, il a du interrompre un concert: en cause, une violente crise de sciatique. Le concert à Tourcoing ne s’annonçait pas sous les meilleurs hospices, mais malgré la douleur, Luc a une fois de plus assuré le spectacle, scindant sa prestation en deux sets.
Pour l’avoir vu en formation amplifiée, en trio acoustique, et en solo acoustique, chaque spectacle es totalement différent, et ce soir lorsqu’il se présente sur scène, c’est en toute simplicité qu’il annonce ne pas avoir de setlist, et le concert se déroule dans une ambiance familiale des plus agréables. L’acoustique du lieu, pourtant en rénovation, est parfaite.

Alternant chants anciens, de marins, performances en haut contre et compositions personnelles, le premier set a duré pas loin de 90 minutes, avant qu’un intermède de spectacle de feu se déroule au fond de l’église. Luc, adossé à un pilier, en profitera pour les accompagner en musique en improvisant sur son bouzouki, avant de se plier à l’exercice des photos et dédicaces. Lorsqu’il parviendra enfin à rejoindre la scène, nous aurons droit à un deuxième set encore meilleur, le final émotionnel au possible avec « Ora et Labora », chanté par le public, et « La Tendresse », n’y est pas pour rien.

 

3 COMMENTAIRES

  1. arrachart dit :

    magnifique photos !!!merci monsieur de nous permettre de les voir.

  2. Jade dit :

    Décidément, Personne ne photographie Luc aussi bien que toi 🙂. Hâte de lire le compte-rendu.

  3. BERDAL dit :

    Merci pour ces MAGNIFIQUES photos d’un concert exceptionnel. L’un des meilleurs concerts de Luc Arbogast que j’ai eu à voir et en plus dans un tres bel endroit. A renouveler !

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.